Nos travaux

nos-travaux-2

Des analyses chiffrées, documentées et indépendantes

Le Cérémé s’est constitué en plusieurs groupes de travail, composés de professionnels et experts de différents secteurs, afin de produire des analyses chiffrées, documentées et indépendantes sur des questions essentielles en matière de mix énergétique, permettant d’éclairer le débat et les politiques publiques.

La stratégie énergétique alternative proposée par le Cérémé : réviser en profondeur la politique française de l’énergie

Les premières conclusions des travaux menés par le Cérémé sur la programmation pluriannuelle de l’énergie (PPE), lui ont permis d’élaborer une stratégie énergétique alternative pour la France.

Le scénario alternatif à celui de la PPE proposé par les experts du Cérémé permet une :

Approche réaliste de la consommation d’électricité : réévaluation à 478 TWh en 2028 pour en ramener le niveau à celui de 2019 (baisse estimée par la PPE de 11 % malgré électrification des usages) ;

Amélioration des objectifs de réduction des émissions de CO2 : de 43 % par rapport à 1990 dès 2028 (objectif européen -40 % en 2030), associée à un effort volontariste de réduction de la consommation finale d’énergies (-15 % en 2028 par rapport à 2018) ;

Économie en soutiens publics : réduction des subventions directes au secteur énergétique -38 milliards d’euros d’ici à 2048, et indirects (raccordements) -98 milliards d’euros d’ici à 2035 ;

Respect des objectifs européens : atteinte de 32 % d’énergies renouvelables dès 2028 ;
Amélioration de la qualité de l’approvisionnement électrique : maintien des marges grâce à une capacité de pilotage de la production (85 %, contre 76 % dans la PPE) et de gestion des pointes de consommation (moindre recours à des importations à l’empreinte carbone supérieure, et réduction du risque d’exposition à un black-out) ;

Libération de près de 50 milliards d’euros d’investissement privés pour des actions permettant de décarboner notre économie : aider les ménages et les entreprises à investir directement dans la transition énergétique (mise aux normes, pompes à chaleur, géothermie individuelle, rénovation énergétique du bâti existant, solutions de mobilité, etc.).

Retrouvez l’intégralité de nos travaux sur la stratégie alternative ainsi que l’ensemble des hypothèses de travail retenues ci‑dessous :

rÉponses aux consultationS

La réponse à la consultation RTE

RTE a engagé mi-2019 l’élaboration des futurs scénarios 2050 du Bilan prévisionnel (« futurs énergétiques 2050 »). Ce processus implique une large concertation avec l’ensemble des parties intéressées. Dans ce cadre, RTE a lancé, le 27 janvier 2021, une consultation publique sur les futurs scénarios, qui comprend une première description des huit scénarios et de leurs principales variantes, la description de la grille d’analyse qui leur sera appliquée et les hypothèses principales qui seront utilisées dans l’étude.

Le Cérémé y a répondu, afin d’apporter son analyse d’ensemble sur la procédure et pour exposer également la vision alternative qu’il préconise, notamment la nécessité d’intégrer à l’étude des scénarios aux approches plus diversifiées et ce qui est devrait être considéré comme le scénario de base, permettant la comparaison objective des scénarios entre eux, celui du « business as usual », c’est-à-dire la poursuite des choix actuels.

Retrouvez notre réponse à la consultation ici :

La réponse à la consultation ASN

L’Autorité de Sûreté Nucléaire (ASN) a ouvert une consultation du public sur les conditions de la poursuite de fonctionnement des réacteurs de 900 MWe d’EDF au-delà de 40 ans (quatrième réexamen périodique). Cette consultation s’est déroulée du 3 décembre 2020 au 22 janvier 2021.

Le Cérémé a donné un avis favorable aux conditions posées par l’ASN et acceptées par l’exploitant EDF pour autoriser la poursuite des opérations du palier 900 MWe.

Il considère, en outre, qu’il conviendrait de communiquer plus directement et plus efficacement auprès du public sur le fait qu’un renouvellement d’autorisation de fonctionnement n’est pas une durée de vie et que celle de ces réacteurs pourrait, peut-être « devrait », être portée à 60 ans voire à 80 ans, comme il a été décidé dans de grandes nations faisant appel aux mêmes technologies (USA) dans une perspective industrielle de long terme qui est la seule efficace en matière d’énergie.

Retrouvez notre réponse à la consultation ici :

Les fiches du Cérémé

Le Cérémé met à la disposition de tous les acteurs qui s’intéressent de près ou de loin à la question du mix énergétique des fiches – pédagogique ou argumentaire – pour les aider dans la compréhension du sujet et ainsi nourrir le débat sur le sujet.

Fiches pédagogiques

Les fiches pédagogiques ont pour objectif de revenir de manière claire et concise sur des concepts théoriques.

Fiches argumentaires

Les fiches argumentaires permettent de mettre en avant, de manière synthétique, des propositions ou arguments développés et/ou formulés par le Cérémé dans ses analyses.

ue-flag

Auprès de l'UE

Conscient que les questions énergétiques dépassent le cadre national, le Cérémé entend agir également au niveau européen. Le Cérémé souhaite promouvoir au niveau européen une approche analytique objective, avec pour objectifs une efficacité accrue de notre réponse collective au changement climatique et celui de la poursuite de la prospérité européenne et de son modèle de démocratie active. Dans cette perspective, il répond régulièrement à des consultations en lien avec l’énergie.

Les réponses du Cérémé aux consultations de la Commission sur la transition énergétique

Vous êtes un citoyen engagé, un expert ou un professionnel d’un de ces sujets et souhaitez participer à nos travaux ?

Rendez-vous sur notre formulaire de contact ci-dessous pour nous proposer votre contribution. Nous ne manquerons pas de revenir vers vous.

Nous contacter

Vous pouvez nous envoyer un message via ce formulaire

Alternativement retrouvez-nous sur nos réseaux sociaux, contactez nous par email sur contact@cereme.fr