Rappel : le mix électrique français est déjà décarboné à 95%.

Pour passer les pointes de consommation critiques, l’intermittence éolienne et solaire oblige à faire appel à des compléments de deux natures :

– soit du gaz : les opérateurs gaziers qui ont investi dans l’éolien et le solaire gagnent à chaque fois
– soit des importations, 2 à 4 fois plus carbonées que le mix électrique français.

Exemple le 14 janvier 2022 à 12h00 :

* une journée sans vent et peu de solaire 
=> beaucoup de gaz (couleur rouge) et d’importations (couleur grise) :

* résultat : les importations d’Allemagne qui sont à 356 g polluent notre mix, et la France qui d’ordinaire est à 45 g passe à 109 g :

Shopping Basket